• Formations de conduite en sécurité, chauffeur d'autorité et chauffeur de sécurité :
  • 09 62 17 71 75

Nos stages de niveau 1 et 1+ s'adressent tout d'abord à tout conducteur voulant conduire en sécurité, conducteur habitué de la route ou professionnel de la route.

La spécialité de notre structure est la conduite spécialisée pour : chauffeur professionnel, qu'il soit chauffeur VTC , chauffeur d'élu , conducteur d'autorité , chauffeur de direction au sein d'une d'entreprise ou conducteur dans l'administration. Et bien sûr aux chauffeurs en convoi, donc chauffeurs de sécurité, anti agression ou anti terroriste.

Nos stages s'adressent aussi aux personnes qui souhaitent intégrer cette profession ou qui commencent dans un emploi de chauffeur.

Tout d'abord, les niveaux correspondent chez nous à un emploi mais aussi un niveau de difficulté de par le programme proposé.

Le niveau 1 (Conduite en sécurité) s'adresse aux personnes qui roule tous les jours avec ou sans mission : on reste sur de la maitrise de véhicule de base.

Le niveau 1+ (Chauffeur avec conduite de sécurité professionnelle), s'adresse aux personnes d'un milieu professionnel tel que Sapeurs pompiers, gendarmes, policiers, conducteurs Samu et Smur, ambulanciers mais aussi agents Erdf ou autres. C'est de la maitrise de base + de la conduite sous stress, avec fatigue, de la psychologie et de la conduite avec un peu plus de vitesse. On a aussi une conduite de nuit.

Ensuite, on commence les niveaux dédiés aux chauffeurs de personnalités.

Le niveau 2 (conducteur d'autorité – chauffeur de sécurité), où l'on va rajouter en plus de la maitrise du véhicule, les convois, la sécurité embarquée, la sécurisation du transport, la préparation et les préparatifs d'une mission et ou d'un déplacement, en allant jusqu'au début des agressions sur la voiture ou le convoi.

Le niveau 3 (chauffeur de sécurité) se voit encore augmenté d'heures pour la pratique du module agressions et réponses ainsi que les percussions.

Non, il n'y a pas de reconnaissance car il n'est pas encore légiféré. Il est donc important de bien se renseigner lors de votre recherche. Vous devez avoir un interlocuteur au téléphone. La loi est claire sur le sujet de la recherche de stage. Vous pouvez demander les noms, prénoms et CV des formateurs. Ont-ils seulement des diplômes de pédagogue. La structure de formation est dans l'obligation de vous les fournir. Un plan de formation avec énoncés de cours et sous énoncés. Donc évitez les plans de formation d'une page pour une spécialité comme la notre. N'hésitez pas encore une fois à poser des questions, sur la théorie, la pratique, le type de véhicules conduits, etc...
Non, nous entrons en contact avec vous, demandeurs pour savoir quel niveau vous correspondrait le mieux. Si vous êtes par exemple le chauffeur du président d'un conseil régional, nous vous conseillons de commencer par le niveau 2. Selon le type de la mission et le risque, on peut à ce moment faire le niveau 3, ou partir sur le niveau I+ si vous transportez uniquement des invités ou faites des transferts.
Pour les stages de niveau 1 , niveau 1+ , niveau 2 et niveau 3, il y en a un par mois. D'autres dates sont mises en place notamment pour les groupes et les sociétés étrangères. Pour le niveau 4, le roulage en convoi et le module agressions / percussions, les dates seront fixées avec les clients en dehors du calendrier de base établi pour l'année en cours.
Oui, cela est possible. Il suffit que je vous envoie le dossier complet à votre nom ainsi qu'avec des dates de stages sûres, convenues minimum 30 jours à 45 jours avant (le temps que les commissions paritaires aient lieu). Bien penser que selon le cas, mais pour 90% des dossiers, l'hébergement et la restauration ne sont pas pris en compte.

Il faut déjà bien comprendre que les limites d'une auto correspondent à son poids et ses capacités. De base donc, les réactions seront identiques selon la faute humaine faite.

Nous avons un parc d'une vingtaine de véhicules. Il se compose de tractions, propulsions, 4 roues motrices, fourgon et 4x4, avec et sans systèmes électroniques, avec et sans direction assistée. En effet chaque exercice a ses propres types de voitures. Des typées routières ou limousine pour les convois, sportives pour la conduite rapide, etc...

OBLIGATION d'avoir une vraie théorie dès le départ. Comment comprendre autrement les réactions qu'aura un véhicule de plus d'une tonne quand on fait ceci ou cela. Expliquez les règles de sécurité, les dix commandements du chauffeur, les systèmes électroniques, montrer et expliquer le compte tours……….et s'avoir l'utiliser après en pratique, pourquoi un véhicule s'écrase sur l'arrière a l'accélération. Pourquoi l'arrière louvoie sur un freinage à très grande vitesse, etc... . Déjà vous avez des cours qui sont uniquement théoriques. Après, concernant la conduite, la théorie reste dominatrice car préparatoire à la pratique. Pas question de perdre du temps sur la piste à expliquer le pourquoi du comment sur des techniques que l'on pourrait décomposées en salle avec dessins à l'appui. Certains disent qu'il n'y a pas mieux que la pratique pour apprendre. C'est une ineptie totale de dire cela. C'est dangereux et irresponsable. La théorie sera préparatoire à presque tout cours pratique. Celle-ci va représenter 25% et la pratique 75% à peu près selon le stage. Même en fin de stage, lorsque l'on monte des agressions, on étudie cela sur des dessins pour que les stagiaires sachent où l'on va. L'histoire des attaques sur des convois nous montrent que tout a déjà été fait. Il suffit de le savoir et de travailler dessus.

Les stagiaires recevront en fin de cession, un référentiel important couvrant tous les cours qu'ils ont fait (théoriques et pratiques). Ils n'auront qu'à reporter toutes les notes et autres explications qu'ils auront pris eux même.

Simple. Si vous voulez monter en gamme, du Niveau 1+ au 2 ou du niveau 2 au 3, il vous suffit de revenir pour faire uniquement les heures que vous n'avez pas faite, plus 07 heures de recyclage au départ.

Un niveau 3 contient 70 heures et vous en avez 50 en niveau 2.

--> 07 heures de recyclage + vos 20 heures du niveau 3, donc 27 heures à faire.

Le tarif ? : Vous ne payerez à quelque chose près que les heures que vous n'avez pas faites et donc pas un stage complet, ce qui ne serait pas correct.

A ce sujet, souvent les anciens stagiaires, chauffeurs ou autres personnes qui ont un niveau 2 et qui reviennent l'année après passe en niveau 3 au lieu faire un recyclage de niveau 2. Acceptable et bien pensé sur le plan professionnel. A chaque venue, vous sera délivré un certificat avec au dos le contenu du stage auquel vous avez participé.

Les plans de formation ont étés montés de façon à couvrir toutes les matières que doit connaitre un chauffeur professionnel. On ne peut pas être spécialiste en tout mais on peut être bon partout et spécialiste sur un ou deux domaines. Il a suffit ensuite de les adapter selon le stage et l'auditoire. Nous formons des chauffeurs donc ce n'est pas un permis de conduire ni du pilotage pur. Ce n'est pas non plus uniquement un stage de conduite. Plein de choses viennent se greffer en plus. La sécurité, la préparation de mission, le déroulement, le secourisme, la fouille et recherche sur tout type de véhicule etc.…
D'abord, ce sont des passionnés de ce que représente l'automobile. Ils peuvent autant être ébahis par un coucou des années 30 que passionné d'une marque de voiture sans pour autant dénigrer les autres constructeurs. Mais surtout ils suivent depuis longtemps l'évolution automobile et savent comment la transmettre. Ils ont tous au moins un diplôme de pédagogue dans leur spécialité. Ils sont essayeur, moniteur, pilote, coach en pilotage, chauffeur, spécialiste en sécurité et ou conseiller technique sur des opérations de transport de personnes. Ils se sont tous concentrés sur notre métier pour ne pas dériver, et donc rester sur une ligne pédagogique qui vous correspond.